Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/3/d521248662/htdocs/clickandbuilds/Dolponews/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 5752
La gompa de Shipchok : Dargye Phuntsoling. - Dolpo News
Sélectionner une page

 

Shipchok est le principal centre bön de la vallée de la Tarap, situé à l’est du village principal Do, sur la rive gauche de la vallée de Tsakö (Tahari khola sur la carte népalaise) Il comporte un temple principal et un groupe de maisons occupées par des religieux laïcs (nagpas) souvent mariés. Un grand nombre de chörtens et de murs à matri, sont alignés à proximité de la gompa.

 

Selon la tradition orale, la gompa fût inaugurée (approx. 1785) par lama Yangton Yungdrung Gyaltsen, un religieux venu de Tsharka appartenant au célèbre clan lignagier Yangal, quand il déménagea le premier monastère bön de la région situé à Merphu : (Mer phu dgon), au sud-ouest de Dho dans une vallée latérale à la vallée de la Tarap Chu.

Le monastère de Merphu avait été fondé par des religieux de la lignée Treton, venus de Pugmo. Plus tard, les lamas de la lignée Yangal prirent la position dominante. En quittant Merphu, les religieux böns emportèrent les objets précieux (les vieilles portes en bois, des statues et des textes) pour les transférer à Shipchok.

Le monastère avait été reconstruit en 1955.

En mars 2016, il fût détruit par un incendie. De nombreuses statues précieuses, des écritures sacrées, y compris les manuscrits écrits à l’encre d’or, des reliques, des thangkas, des peintures murales, l’autel, des masques et autres objets rituels ont été détruits par le feu.

On ne visite plus actuellement qu’un temple secondaire situé à proximité de la gompa détruite.

 

La gompa détruite par le feu

 Les murs de la gompa sont recouvertes de fresques représentant les principales divinités du panthéon bön.

Et à tout seigneur, tout honneur, Tönpa Sherab

 

C’est l’aspect samboghakaya de Tönpa Sherab tel qu’il apparaît dans le contexte des quatre seigneurs transcendants. Son corps est de couleur bleue – noire. Une main touche le sol, symbolisant l’illumination ; l’autre reste en position de méditation. Il tient un sceptre appelé chaksing (phyag shing) dans sa main droite. Ce sceptre est décoré d’un svastika, symbole de la vérité éternelle et couronné d’un joyau

Bijoux et rubans rouges ornent sa coiffe, Il porte des boucles d’oreille d’or, des colliers, des bracelets, une étole de tissu. Deux assistants sont placés de part et d’autre du trône.

Son trône est décoré d’animaux mythologiques : lion des neiges, dragon, makara, garuda.

 

 

Une statue d’argile ainsi qu’une fresque représentent Tönpa Sherab dans sa forme Nampar Gyalwa “complète victoire”, au corps de couleur bleue, d’expression féroce, avec une face et deux mains. La main droite faisant le mudra de la complète victoire et la main gauche placée sur le genou.

En arrière de Tönpa Shenrab son trône est orné de représentations féroces : un lion mangeant un être humain, un dragon dévorant un naga un monstre des mers et un aigle garuda portant des cornes.

 

 

Dans une vie antérieure, Tönpa Sherab était né au sommet du Mont Sumeru, dans la paradis des trente trois dieux. Dans cette existence il reçut le non de Chimé Tsukpu, l’immortel aux cheveux coiffés en chignon.

Chimé Tsukpu est vénéré comme le divin transmetteur des tantras qu’il reçut de Shenla Wökar

Chimé Tsukpu porte des ornements princiers. La couleur de son corps est blanche et il tient dans ses mains en position de méditation, le joyau.

 

 

Sur le mur latéral à gauche, Sangpo Bumtri, le « procréateur » au corps de couleur blanche. Une main dans son giron en posture de méditation et l’autre tenant une bannière. Son trône est porté par des garudas.

Sur le mur latéral à droite, Shenla Wökar, le dieu de la lumière et de la création. ses mains reposant dans son giron en position de méditation avec ses attributs : un crochet tenu par sa main droite et son trône est porté par des éléphants.

 

Sangpo Bumtri
Shenla Wökar
Sherab Shamma
Sherab Shamma – Tönpa Sherab – et sans doute Nampar Gyalwa
Kuntu Zangpo en union mystique (yab-yum)

 

Kuntu Zangpo, est la divinité suprême, l’équivalent de Samantabhadra (Kuntu Zangpo), le bouddha primordial des bouddhistes nyingmapa dans une représentation en union mystique (yab-yum), représentation bien différente des représentations isolées de Kuntu Zangpo, nu et sans attributs.

 

 

On observe qu’il tient les mêmes attributs : aiguière et trident surmonté du joyau que dans le thangka, représenté ci-dessous (Photo du Ligmincha institute. Le trône orné d’ éléphants et de lions est aussi identique.. Sa compagne (assimilable à Satrig Ersang /Cherab Chemma) brandit son attribut habituel, un miroir. Dans la photo de la gompa elle brandit miroir et chapelet mala.

 

Kuntu Zangpo en union mystique (yab-yum)

 

Kunzang Gyalwa Dupa, est une divinité paisible représentant les pouvoirs et forces de toutes les grandes divinités Bön. Assis en posture de méditation, couronné et orné de bijoux, il possède cinq faces et dix bras. Les syllabes A et MA ou les symboles de la lune et du soleil, ornent ses mains.

Les cinq têtes de couleurs différentes font de cette divinité l’équivalent Bön des cinq bouddhas célestes (jinas) Amitabha, Akshobhya, Ratnasambhava, Vairocana, Amogasiddhi.

 

Kunzang Gyalwa Dupa
Les divinités tutélaires (yidams) sont également bien représentées sur les murs de la gompa.

 

Purba Drugse Chempa

 

De couleur bleue avec trois faces et six mains tenant des purbas (dague magique à trois faces). Il enlace sa compagne à une face et deux mains tenant coupe crânienne (kapala) et tranchoir. Le bas du corps est en forme de purba, sortant de la bouche d’une créature aquatique (chusing), trois lames descendant pour empaler deux créatures démoniaques.

 

Purba Drugse Chempa
Détail de la fresque de Purba Druptse Chempa
Yidam Walse Ngampa

 

Cette divinité est l’objet d’un culte important. Il possède neuf têtes la première rangée de trois étant de droite à gauche, blanche, rouge et bleue ; la rangée du milieu est représentée par des têtes de tigre, lion et léopard et la rangée supérieure par des têtes de dragon, garuda et makara. Il possède dix-huit bras brandissant de nombreuses armes. Son corps est de couleur bleue. Il est enlacé par sa compagne Ngammo Yunchen.

 

Magyu Sangchog Tartug

 

La gompa abrite une très ancienne statue de Magyu Sangchog Tartug. Cette statue aurait été apportée à Shipchok depuis la gompa de Marphu. Magyu est l’un des plus importants yidam de la tradition bön. Il est la divinité principale des tantras mères, dont la connaissance a été transmise aux hommes par Zangsa Ringstün.

Magyu est très similaire en apparence aux divinités bouddhistes Hevajra et Chakrasamvara

D’apparence féroce, au corps de couleur bleue avec deux ailes déployées, il possède sept têtes (5 – 1 – 1) et seize bras, tenant seize coupes crâniennes, chacune contenant un cœur. Il enlace sa compagne, Kyema Marmo, rouge à une face et deux bras. Ses jambes gauches sont tendues et les gauches pliées.

 

Sont également représentés quelques uns des principaux siddhas de la tradition bön.

 

Tagla Membar

 

C’est la forme féroce du disciple direct de Tonpa Sherab.

C’est un personnage frontière entre un prêtre et une divinité tutélaire. D’un côté il est une figure mythique, disciple de Tonpa Sherab, fameux en tant que transmetteur de tantras (notamment ceux concernant la divinité Purba) et pourfendeur de démons ; de l’autre il est prié comme une divinité tutélaire

Ayant une seule tête et deux mains, il a une apparence féroce. Il possède trois aspects, blanc, noir et rouge. La forme rouge est la plus fréquemment représentée. Les mains droite et gauche sont levées et brandissent une roue dorée à droite et un ensemble de neuf épées entrecroisées à gauche.

 

 

La figure mâle centrale, bleue représente le célèbre siddha, Drenpa Namka et de chaque côté. à sa droite en brun Tsewang Rigdzin et à sa gauche Yungdrung Tongdrol (Padmasambhava plus tard) – ses deux fils. La femme est Öden Barma, la mère des deux garçons.

 

Tsewang Rigdzin
Autre représentation de Tsewang Rigdzin

 

Des protecteurs de la foi aux aspects terrifiants ornent également les parois, entourant les divinités principales.

 

Sipai Gyalmo

 

Sipai Gyalmo (Reine du monde), souvent abrégé en Sigyal) est tout à la fois une divinité de méditation et une protectrice. Elle possède six manifestations (blanche, jaune, rouge, noire, bleue et marron foncé) et vingt huit divinités secondaires composent son entourage..

Elle est la manifestation terrible de Sherab Chamma.

Dans son aspect le plus commun, féroce, de couleur noire, elle a trois faces et six bras tenant armes et attributs de pouvoir.. les trois mains droites tiennent une bannière de victoire, une épée enflammée et un pieu. Les mains gauches tiennent un trident, un bâton magique marqué de la svastika et une coupe crânienne remplie de sang.

Elle chevauche une mule rouge, assise sur une peau humaine et entourée de flammes.

Elle est évidemment très similaire dans sa représentation à la déesse bouddhiste Palden lhamo.

 

Protecteur Tsen