Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/3/d521248662/htdocs/clickandbuilds/Dolponews/wp-content/themes/Divi/includes/builder/functions.php on line 5752
Hommage à George Shaller, un éminent naturaliste au Dolpo
Sélectionner une page

George Beals Schaller, zoologiste et mammalogiste américain, rendu célèbre par son livre « un an chez les gorilles », est l’un des meilleurs naturalistes de terrain contemporains. Ses nombreuses missions d’étude en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud, lui ont permis de recenser les espèces menacées et d’inciter les autorités locales à créer pour elles des sanctuaires.

Né en 1933 à Berlin, George Schaller fait des études de zoologie à l’université d’Alaska, puis du Wisconsin où il obtient son doctorat. Premières missions au sein de l’Arctic National Widlife Refuge, puis son professeur de zoologie, John Emlen, lui propose de l’accompagner comme assistant en Afrique centrale pour y observer les gorilles de montagne en liberté dans les montagnes du Virunga aux frontières du Zaïre, du Rwanda et de l’Ouganda.

Il y découvre et « invente » l’observation sur le terrain au milieu des animaux. Il a ensuite publié ses conclusions dans les livres The Mountain Gorilla: Ecology and Behavior (1963) et, destiné au grand public, The Year of the Gorilla (1964), traduit en français sous le titre « Un an chez les gorilles » publié chez Stock qui devient un best-seller.

Chercheur à l’université Johns Hopkins de Baltimore, puis à la Société zoologique de New-York, il mène ensuite recherches scientifiques et missions dans des régions aussi différentes que le Mato Grosso au Brésil, l’Afrique noire, l’Inde ou Bornéo. Il s’intéresse à cette époque tout particulièrement aux grands félins : lion d’Afrique et tigre.

En 1963, Schaller se rend en Inde. Pendant plus d’un an, il étudie les tigres, les observant chasser, manger et s’occuper de leurs petits. Il a ensuite décrit cette expérience dans les livres « The Deer and the Tiger: A Study of Wildlife in India » (1967), écrit pour les adultes, et en collaboration avec Millicent E. Selsam, « The Tiger: Its Life in the Wild » (1969), écrit pour les enfants.

De juin 1966 à septembre 1969, Schaller, son épouse et ses jeunes fils vivent en Tanzanie, où Schaller étudie les lions dans la nature sauvage du parc national du Serengeti. Il a présenté ses conclusions dans « The Serengeti Lion: A Study of Predator-Prey Relations », publié en 1972. Ce livre a remporté le National Book Award en 1973.

Entre 1969 et 1975, il parcourt les hautes terres himalayennes (Pakistan, Inde, Népal) à la recherche des ongulés spécifiques de ces régions. Il a publié cette recherche de terrain dans les livres « Mountain Monarchs: Wild Sheep and Goats of the Himalaya » (1977) et  « Stones of silence, Journeys in the Himalaya« , publié pour la première fois par Andre Deutsch, ed. en 1980 et traduit en français par l’éditeur Denoël en 1983, sous le titre, « Les pierres du silence ». C’est à l’automne 1973 que G. Schaller se rendit au Dolpo, pour étudier le grand bharal himalayen (pseudois nayaur ou mouton bleu), et l’insaisissable léopard des neiges, un animal rarement repéré à l’état sauvage.  Peter Matthiessen l’accompagnait dans ce voyage dont il tira la substance de son livre « The Snow Leopard » (1978), traduit en français par « Le léopard des neiges », détaillant le  récit du voyage et les recherches de George Schaller.

Une expédition de trois mois, joliment résumée par Peter Matthiessen : « Have you seen the snow leopard? No! Isn’t that wonderful?”

En 1979, Schaller est nommé directeur de Wildlife Conservation International de la New York Zoological Society (aujourd’hui la Wildlife Conservation Society). Schaller a reçu la médaille d’or du Fonds mondial pour la nature (WWF) en 1980 pour son travail de promotion de la préservation des espèces menacées. Cette même année, le WWF a parrainé la mise sur pied par Schaller d’un programme de recherche conjoint américano-chinois sur le grand panda dans la réserve de Wolong en Chine. Schaller a passé près de deux ans à y observer les pandas et a publié plus tard ses conclusions dans les livres « The Giant Pandas of Wolong » (avec les coauteurs; 1985) et « The Last Panda » (1993). Il a été nommé directeur scientifique de la Wildlife Conservation Society en 1988.

Schaller a passé une grande partie de son temps à la fin des années 1980 et dans les années 1990 dans le nord du Tibet, à étudier l’antilope du Tibet, le yack sauvage et d’autres animaux du nord du Tibet. Il a publié deux livres sur ces études: « Tibet’s Hidden Wilderness » (1997) et « Wildlife of the Tibetan Steppe » (1998).

Le travail de Schaller s’est par ailleurs traduit par la protection de vastes étendues en Amazonie, au Brésil, dans l’Hindu Kush au Pakistan et dans les forêts d’Asie du Sud-Est. Grâce en partie à son travail, plus de 20 parcs ou réserves ont été créés dans le monde entier, dont la Réserve nationale de faune de l’Arctique de l’Alaska (ANWR), le Parc national de Shey-Phoksundo au Népal et l’immense réserve naturelle du Changtang, sur le plateau tibétain.

Grand scientifique, George Schaller saura également enseigner et inspirer d’autres zoologues comme Dian Fossey qui consacrera sa vie aux gorilles de montagnes dans les Virunga.

Auteur de 16 livres, il s’est vu remettre en 2008 le prestigieux Indianapolis Prize for Animal Conservation. Il est Vice-Président de l’ONG Panthera

« L’homme modifie l’environnement d’une manière si rapide et si radicale que la plupart des animaux ne peuvent s’adapter à ces nouvelles conditions ». (George Schaller)

Georges Schaller, au Dolpo

The George Schaller Trail ? Un nouveau itinéraire en son honneur…

C’est l’un des objectif de notre voyage au Dolpo à l’automne 2018
Descendre une vallée sauvage pour relier Dho à la rive Nord du Lac de Phoksumdo. Un nouvel itinéraire de trek emprunté par George Schaller en 1973 et qu’il à décrit dans son livre « Stones of silence, Journeys in the Himalaya ».

gorges schaller

Une carte du « G Schaller Trail », encore à inventer et à documenter.


Georges Schaller
et le Parc National de Shey-Phoksumdo.

COMMENTS ON THE MANAGEMENT OF SHEY-PHOKSUNDO NATIONAL PARK
By G. Schaller
October 24, 2016

« In 1973, the writer Peter Mattiessen and I, together with a small team of Sherpas, trekked through parts of Dolpo. Now, over forty years later, I returned to Dolpo during September and October 2016. Our team retraced much of the 1973 route to Ringmo and on to Shey Gompa, Namgong, Saldang, Namdo, and other communities (see map). One reason for the 2016 trek was to note cultural and environmental changes in Dolpo over the past decades. Since our previous visit, Nepal had in a major conservation initiative in 1984 established the 3555 km2 Shey-Phoksundo National Park and later created a 1349 km2 buffer zone around its edges. A second major aim of our recent trek was to evaluate the effectiveness of the management of the national park.

The purpose of this note is to express several opinions about the management of the park, a natural treasure of Nepal.

1. Park Designation. Shey-Phoksundo does not fit the international criteria for a national park, given the extensive, permanent human activities throughout the park ranging from agriculture to livestock herding. The term „conservation area‟, would suit it best, similar to the Annapurna Conservation Area in Nepal. »
A suivre…

La suite de l’article sera mis en ligne après l’accord des auteurs.


Et voici deux article de presse sur la situation de ce ParC National, l’un des plus important du Népal.


george schaller

Credit : Steve Winter-panthera

George Schaller et « Le léopard des neiges »

XXXXX

Les livres de George Schaller sur la faune  de l’Himalaya

Schaller, George B. (1980) Stones of Silence: Journeys Through the Himalaya, HarperCollins Distribution Services, ISBN  0-233-972-153

Schaller, George B. (1983), Les pierres du silence, Denoel, ISBN  2-207-228-592

Schaller, George B. (1972). Mountain Monarchs: Wild Sheep and Goats of the Himalaya. Chicago: University of Chicago Press. p. 472 pages. ISBN 0-226-73641-5.

Schaller, George B. (1998). Wildlife of the Tibetan Steppe. Chicago: University of Chicago Press. p. 383 pages. ISBN 0-226-73653-9.

george schaller

Schaller, George B. (1997). Tibet’s Hidden Wilderness: Wildlife and Nomads of the Chang Tang Reserve. New York: Harry N. Abrams. p. 168 pages. ISBN 0-8109-3893-6.

george schaller

Encore en travaux…
Sorry

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer